Site officiel de Serge TRACY

Photo site

 

Mes passions :

 

1) Le phénomène de l’audition de voix et autres perceptions inhabituels

 

C’est par l’écriture, des témoignages, des conférence et l’animation de groupes que je manifeste mon implication relative au phénomène humain de l'audition de voix. En février 2014, Les Éditions Québec-Livres publiaient mon premier projet d’écriture intitulé « De psychologue à psychotique, l’homme derrière les étiquettes ». Il s’agit d’une autobiographie/témoignage sous le thème de la santé mentale, dont l’audition de voix. Mais ça n’ira qu’en avril 2014 avant que je connaisse l’existence des groupes d’entendeurs de voix.

 

Le terme « entendeur de voix » englobent tous les phénomènes perceptifs inhabituels qui peuvent se manifester à travers un ou plusieurs des six sens (la vue, l’audition, le goût, l’odorat, le toucher et la somesthésie). La somesthésie englobe l’ensemble des capteurs sensoriels situés à l’intérieur de notre corps. Ces sensations correspondent à des phénomènes inhabituels dans la mesure où l’activité somesthésique sera hors normes ou atypique…

 

Chaque entendeur de voix est unique, alors le respect du rythme de chacun et l’ouverture d’esprit sont de mise. Chaque entendeur de voix présente ses propres croyances, valeurs, besoins, désirs, craintes, angoisses, préjugés, etc. Mais attention ! Respecter un individu ne correspond pas à le conforter dans les différents aspects de son être, mais plutôt de s’arrimer à son rythme pour qu’il présente librement ses propres couleurs. Chaque personne mérite d'être respectée et reçue dans sa richesse et ses différences :

  • « Je suis un entendeur de voix, je ne suis pas les entendeurs de voix ! ». Serge Tracy

 

L’approche alternative qui inspire les groupes d’entendeurs de voix, vise à mobiliser, puis à consolider les forces de chaque membre du groupe selon ses capacités personnelles. Notez que l’entendeur de voix se présente souvent soit blessé ou apeuré, ou parfois même estropié lorsqu’il commence à assister aux rencontres de groupe.

 

Selon moi, chaque groupe devrait représenter une usine à « tapes sur les épaules » entre les participants du groupe d’entraide. L’entendeur a besoin d'une bonne estime et une solide assurance pour reprendre le pouvoir nécessaire pour encadrer les voix ou s’y harmoniser, ou les éradiquer complètement.

 

Un autre puissant levier permettant de faire rejaillir les forces de l’entendeur concerne les aspirations ou les « rêves » de celui-ci. Les réalisations et les accomplissements de l’entendeur lui procurent habituellement des gains en estime de soi et en assurance lui permettant d’apprendre à mieux vivre avec les voix, notamment en s’affirmant davantage face à elles, en prenant position, en les contrant ou en les balayant peu-à-peu de son existence. Ainsi, tout ce qui a trait aux intérêts de l’entendeur de voir est bienvenu : passe-temps, intérêts, désirs, buts, objectifs, défis, aspirations, passions, rêves, etc.

 

« Faisons-en sorte que l'espoir ne soit pas qu'un message ! » Serge Tracy

 

 

2) La construction de l’espace thérapeutique psychodynamique

 

Conjointement à l’intérêt que j’accorde au phénomène de l’audition de voix, je suis aussi passionné par les différents enjeux liés à la construction de l’espace thérapeutique en psychothérapie psychodynamique.

 

Dans mon deuxième livre, « Transfert & Contre-transfert, la relation patient/thérapeute » (2016) aux Éditions Jouvence, j’aborde des enjeux très importants de la construction de l’espace thérapeutique. Je tente aussi d’illustrer qu’on doit tenir compte de la dynamique du transfert/contre-transfert peu importe notre approche thérapeutique de prédilection. Je dois souligner que le transfert ne doit pas être répété, mais plutôt revécu à l’intérieur d’un espace thérapeutique réparateur, dans le « ici et maintenant » de la psychothérapie, en procédant à son exploration à partir d’interprétations hypothétiques.

 

Dans mon troisième livre « Psychothérapies & psychothérapeutes, éléments de base pour un choix éclairé » (2017), toujours aux Éditions Jouvence, je présente sommairement la base des quatre approches suivantes : cognitivo-comportementale, humaniste-existentiel, systémique-transactionnelle et psychanalytique-psychodynamique que j’approfondis plus particulièrement. J’invite ici les lecteurs et lectrices à entreprendre une démarche de « magasinage (shoping) » avant de s’engager au cœur d’une psychothérapie.

 

Mon quatrième livre est intitulé « L'encadrement thérapeutique, enjeux du cadre de travail psychodynamique » (Octobre 2018), aux Éditions Jouvence.

 

Mes livres sont accessibles dans les librairies du Québec, puis de la France, Suisse et Belgique, de même que chez la plupart des distributeurs en ligne sur internet. Vous pouvez aussi le faire venir dans la librairie de votre choix.

 

 

Bonne visite !