Tous les thèmes

À propos de ce site :

Ce site peut surtout vous permettre d’explorer différents aspects du monde de l’Entente de voix. Mon principal objectif est d’accroître votre compréhension et vos connaissances relatives à la pluri-réalité de l’univers des entendeurs de voix. Je souhaite vous conduire vers une expérience immersive d’une multitude de réalités vécues par des entendeurs de voix. Les liens que je vous propose ici, vous offrent également une occasion profitable de développer votre empathie et votre compassion à l'égard des personnes qui entendent des voix.

Prenez note que l’appellation « entendeur de voix » réfère à l’ensemble des sensations perceptives inhabituelles (audition, vue, toucher, odorat, goût et somesthésie). Pour ma part, « je suis un entendeur de voix, je ne suis pas les entendeurs de voix ». Cela signifie que je ne possède pas « La vérité » au sujet de l'entente de voix, sinon celle qui fait du sens en ce qui me concerne. Chaque entendeur de voix est unique et possède sa propre façon de vivre le phénomène des voix, de le comprendre et de l'interpréter.

 

À propos des entendeurs de voix :

C’est à travers mes activités littéraires, puis la présentation de conférences et de formations que se manifeste principalement mon implication face au phénomène humain de l'entente de voix. Notez d’abord que mon premier livre intitulé « De psychologue à psychotique, l’homme derrière les étiquettes », a été publié aux Éditions Québec-Livres en février 2014. Ce volume correspond à mon témoignage biographique d’entendeur de voix. J'ai connu l’existence des groupes d’entendeurs de voix au Québec seulement par la suite. C’était plus précisément environ deux mois après la parution de ce premier ouvrage de ma part.

En date d’août 2023, plus de 35 groupes d'entraide se réunissent chaque semaine au Québec. Selon moi, les groupes d’entendeurs de voix représentent des petites « usines à tapes sur les épaules ». Ces groupes d’entraide permettent, entre autres, de réparer l’estime d’une majorité d’entendeurs qui se présentent à nos groupes. Ces entendeurs de voix ont trop souvent été désorientés par la fréquence, l'intensité et les propos répétés et négatifs de certaines voix.

La réparation de l’estime de soi contribue au développement de la confiance et l’assurance nécessaires à l’encadrement des voix. Plusieurs entendeurs reconnaissent que la plus part du temps, si nous n’encadrons pas les voix, celles-ci nous apostrophent souvent de façon envahissante et persécutrice. Ainsi, les groupes d'entendeurs de voix peuvent conduire l'entendeur vers une reprise de pouvoir sur les voix et sur sa vie.

 

Mes conférences et mes formations :

Conférence (Durée : 1h30 à 2 h) :

Les conférences que j’offrent n’ont pas un format vraiment typique, car elles s’élaborent théoriquement autour de mon témoignage d’entendeur de voix qui constitue un aspect expérientiel de mon développement. On pourrait ainsi dire qu’il s’agit d’une conférence/témoignage relatif à l’entente de voix.

Au cours de la présentation de cette conférence, je conduis l’auditoire vers plusieurs réflexions concernant des aspects psychologiques gravitant autour de ma façon de percevoir, d’interpréter et de composer au quotidien avec les voix. Aussi, j’approfondis différentes réalités d’entendeurs de voix impliquant, par exemple, les enjeux rattachés au caractère unique et singulier de chaque entendeur de voix.

Formation (Durée : entre 3h et 7h) :

Mes formations correspondent à un format approfondi d’une « conférence/témoignage » au sujet des entendeurs de voix. J’y introduis, par surcroît, plusieurs recommandations relatives à l’intervention en situation de crise, en suivi individuel, puis au niveau de l’animation de groupes d’entendeurs de voix. Il s'agit d'une immersion soutenue dans l'univers des entendeurs de voix qui couvre la plupart des principaux enjeux liés au phénomène humain de l’entente de voix.

 

Mon intérêt pour la construction de l’espace thérapeutique :

Ma formation universitaire en psychologie et mon expérience antérieure de psychothérapeute m’ont amenées à développer un vif intérêt pour différents aspects de la construction de l’espace thérapeutique d’approche psychodynamique. Par exemple, dans mon ouvrage « Transfert & Contre-transfert, la relation patient-thérapeute » qui a été publié aux Éditions Jouvence en 2016, j'ai procédé à une vulgarisation des concepts de transfert et contre-transfert pour les rendre accessibles à un plus grand nombre d’étudiant(e)s et d'intervenant(e)s.

Notez d’abord que le transfert d'une personne (répétition de patrons comportementaux) se présente sans relâche dans l'ensemble de ses relations sociales. Selon moi, un(e) intervenant(e) devrait tenir compte des éléments contre-transférentiels qui l'habitent lors de l'accompagnement d'une personne qui nécessite des soins thérapeutiques. À mon avis, le transfert doit se produire dans un espace relationnel thérapeutique sécuritaire et réparateur, au lieu de se réimprimer au sein des relations quotidiennes significatives de l’individu.

 

Mes trois principaux projets littéraires :

Couverture

De psychologue à psychotique, l’homme derrière les étiquettes

Les Éditions Québec-Livres (2014), 184 pages

« De psychologue à psychotique », c’est mon témoignage biographique qui relate mon vécu d’entendeur de voix. Dans ce volume, je partage mon histoire atypique en partant des éléments traumatiques de mon enfance jusqu’à l’âge de 46 ans correspondant à l’année 2012.

Mon principal objectif concernant ce projet littéraire est de vous convier à une excursion inhabituelle dans mon monde intérieur d’entendeur de voix. Le but de cet exercice est de vous présenter un exemple de quête de sens et d’adaptation au phénomène humain de l’entente de voix et autres sensations perceptives inhabituels (vue, toucher, odorat, goût et somesthésie).

 

Couverture image transfert

Transfert & contre-transfert, la relation patient-thérapeute

Les Éditions Jouvence (2016) 128 pages

Ce livre s’adresse généralement à une population universitaire en psychologie et en philosophie. La compréhension de cette lecture sera ainsi augmenté grâce à la maîtrise de certaines notions de base en psychothérapie d’approche psychodynamique. Toutefois, comme il s’agit d’un ouvrage de vulgarisation, il peut aussi rejoindre certains lecteurs qui présentent un fort intérêt pour ce thème, car il s’agit d’un ouvrage didactique.

Cet outil pédagogique comporte plusieurs apartés placés dans des textes supplémentaires encadrés qui fournissent d’autres éléments à la compréhension du matériel exploré. Il s’agit plus spécifiquement de définitions, d’examens à la loupe de certains concepts, puis d’autres éléments apportant un éclaircissement aux principales notions qui sont plus complexes à comprendre et à intégrer.

Le développement naturel de tout être humain comporte des souffrances historiques (rejets, abandons, séparations, pertes, abus physiques et/ou sexuels, mépris, tromperies, mensonges, non-dits, violences sous toutes ses formes, trahisons, manipulations, intimidations, chantages, etc.) liées à des blessures affectives plus ou moins refoulées, niées et profondément enfouies au fond de nous-même. Ces situations et contextes traumatiques de notre histoire nous conduisent vers une manifestation plus ou moins inconsciente de patrons comportementaux qui resurgissent à travers les relations significatives de nos vies quotidiennes. Ces répétitions ou ces réimpressions de patterns, à l’image du passé, génèrent des conflits psychiques et interpersonnels qui réactivent de douloureuses blessures antérieures.

Ces souffrances s’inscrivent au cœur d’un aménagement particulier de la personnalité qui présentent des couleurs personnelles comprenant des mécanismes de défense propres à chacun. Ce système de défenses se déploie en réverbération de nos valeurs, nos croyances et nos convictions, nos attitudes, nos comportements et notre vécu qui est également singulier. Le transfert actuel lié à nos douloureuses souffrances traumatiques devrait permettre des occasions de réparer nos blessures psychoaffectives du passé. Mais la plupart du temps, nous revivons ces patrons comportementaux qui réveille les souffrances de nos anciens traumatismes de façon plus ou moins mnémonique.

Comme le thérapeute devient la plupart du temps une personne significative pour le patient, le phénomène humain du transfert se reproduit également à travers de l’espace thérapeutique et réparateur dans l’exercice de la psychothérapie. C’est sur la personne du psychothérapeute et au cœur de la situation et du contexte thérapeutiques que le patient répète des blessures de son passé. Or, ce transfert provoque indubitablement l’apparition d’un contre-transfert chez le psychothérapeute. Normalement, celui-ci doit vibrer au diapason de cette réimpression de souffrances qui se réactive dans l’enceinte thérapeutique.

Grâce à une saine gestion de son contre-transfert, le psychothérapeute se laissera imprégner par le transfert du patient pour résonner(raisonner) intérieurement des pistes d’interprétations hypothétiques permettant une meilleure compréhension des enjeux relatifs à ce transfert unique et singulier. Cette réflexion interprétative du thérapeute offrira au patient de nouvelles opportunités de réparations de ses blessures traumatiques amères. Bien entendu, ceci doit se produire dans le « ici et maintenant » de la relation thérapeutique.

Par extension, n’importe quel intervenant qui accompagne une personne qui souffre psychiquement, peut tenir compte de cette dynamique du transfert et du contre-transfert nécessairement présente au cœur de n’importe quelle relation significative.

 

Chez les entendeurs de voix, une réalité vivante

Serge TRACY & Anick FORD

Les Éditions L'Hybride

*** À venir: Début 2024 ***

Chez les entendeurs de voix 3

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire